Depeyre - La Prévoyance ou comment maintenir votre Salaire en cas d'Arrêt



  •  En tant que TNS, que vous soyez commerçant, artisan ou de profession libéral :

Il est évident qu’un Travailleur Non Salarié (TNS) en arrêt, ne pouvant exercer sa profession, verra ses revenus directement impactés. Cette baisse de revenu peut être catastrophique pour la Santé de l’entreprise, d’autant que les charges, elles, ne sont pas suspendues avec l’arrêt.

Bien entendu, les statistiques prouvent que les TNS utilisent très peu les arrêts de travail et continuent de travailler alors même qu’ils ont une grippe carabinée ou un bras dans le plâtre. Pour autant, trop nombreux sont ceux qui ne prévoient pas le cas d’une maladie plus grave tel qu’un cancer ou tout simplement un accident entrainant une hospitalisation ou une immobilisation de longue durée.

Selon les régimes obligatoires,  votre organisme viendra compenser seulement une partie de la perte de vos revenus avec une carence plus ou moins grande, et surtout une période d’indemnisation limitée.

Afin de conserver la totalité de vos revenus en cas d’arrêt de travail ou d’invalidité, un contrat de prévoyance est essentiel (d’autant plus que les cotisations peuvent être déductibles de vos revenus).

Ce contrat protégera également vos proches en cas de décès.

Nos conseillers sont à votre disposition afin de vous communiquer l’indemnisation exacte de votre régime obligatoire et ainsi trouver les garanties de prévoyance adéquates.

 

  • Qu’en est il du cas du Salarié ?

 Beaucoup d’entre nous ne se posent pas la question tant qu’ils n’ont pas été confrontés à la perte de salaire suite à un arrêt maladie prolongé.

          1. L’indemnisation de la part de la sécurité sociale :

Passé le délai de carence de 3 jours, la sécurité sociale vous versera 50 % de votre salaire, pendant une durée de 3 ans maximum.

          2. Et côté Employeur ?

Si et seulement si vous justifiez de plus d’un an d’ancienneté dans l’entreprise, l’employeur aura l’obligation légale de maintenir votre salaire.

 

Sauf dispositions plus favorables de part votre convention collective, votre rémunération totale sera de :

-       90 % de votre rémunération brute pendant les 30 premiers jours d’absence

-       2/3 de votre rémunération pendant les 30 jours suivants

Enfin, selon votre ancienneté, ces deux périodes seront augmentés de 10 jours par tranche de 5 années d’ancienneté, avec un maximum de 90 jours pour chaque période.
Ainsi, si vous n’êtes pas salarié depuis plus d’un an, vous n’aurez que 50 % de votre salaire brut.

De plus, selon votre ancienneté et la durée de votre arrêt, vous pourriez être directement impacté par une perte de salaire si votre arrêt avait à durer.

Afin de limiter l’impact sur votre Santé Financière, il existe des assurances  dîtes assurances « Prévoyance ».
Ces dernières vont venir compléter le versement de la sécurité sociale afin de maintenir votre salaire, par le biais d’indemnités journalières.

Ces contrats comprennent généralement un capital décès ainsi qu’une rente d’invalidité afin de vous prémunir, vous et vos proches, des conséquences liées à la dégradation de votre état de Santé.


Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter votre convention collective mais également à consulter nos conseillers qui sont à votre entière disposition pour trouver la compagnie et le contrat de Prévoyance le plus adapté à votre situation.

TNS attention à la Perte de Revenus !
src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FCbtDepeyre%2Fvideos%2F242217652883006%2F&show_text=0&width=560" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" allowtransparency="true" allowfullscreen="true" frameborder="0" height="315" width="560">
http://depeyre-assurances.fr/


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que celui-ci utilise des cookies pour ses besoins en statistique. Infos - OK
mediaq